Syndicat des employés de la recherche de l'université de Montréal

Articles
26 juin 2012

Négo de l’unité PSA: le SERUM demande la conciliation !

Devant l’immobilisme de la partie patronale dans la négociation du Personnel de soutien et d’administration de la recherche (PSA), le SERUM a demandé la nomination d’un conciliateur à la ministre du travail.

Après près de 12 rencontres de négociations, le syndicat et l’employeur sont parvenus à des accords de principes sur la moitiée des clauses du projet de convention collective.

Malgré tout ce temps et ces énergies consacrées à la négociation le comité de négociation du SERUM constate que des mésententes subsistent quant aux éléments suivants : Temps supplémentaire, salaires, congés parentaux, liste de mise en disponibilité, affichage et Santé et sécurité au travail.Le comité de négociation a également constaté, lors des dernières rencontre de négociation que l’employeur est de moins en moins ouvert au compromis.

Le SERUM a demandé formellement au ministère du Travail de nommer un conciliateur afin de faire avancer la négociation. Le rôle du conciliateur vise d’abord à énoncer clairement et en toute transparence les positions des parties. De plus, en tant qu’intervenant externe et impartial, son rôle vise à favoriser un rapprochement des parties pour en venir à une entente négociée.

Le comité de négociation espère le processus de conciliation permettra à la négociation de progresser et ainsi nous permettre de nous doter d’une première convention collective.

Si vous voulez en savoir plus sur la négociation ou que vous désirez nous aider à la faire avancer n’hésitez pas à nous contacter au info@serum-afpc.org ou en nous joignant par téléphone au 514-343-7455.

Équipe du SERUM

Articles
13 décembre 2011

Nouvelle parution du Info SERUM !

Chers membres,

Voici le nouveau numéro du Info SERUM, vous le recevrez prochainement en version papier par courrier interne.

Le voici en format pdf, bonne lecture !

L’équipe du SERUM

infoserumfinal

Articles
15 novembre 2011

Décisions de la Commission concernant l’Équité salariale

Chers membres,

Le 31 mars dernier, le SERUM a déposé une plainte formelle au nom des employés des deux unités (professionnels et PSA) auprès de la Commission de l’Équité salariale à l’encontre de notre employeur. Celle-ci portant plus spécifiquement sur l’obligation de maintien d’équité, nous sommes heureux de vous informer de la décision portée en notre faveur.

Pour vous mettre en contexte, vous savez possiblement que l’employeur avait implanté en 2004-2005 un programme d’équité salariale[1] pour les employés non-syndiqués de l’UdeM (dont nous faisions partie à l’époque). La loi obligeant l’employeur à réviser celui-ci de manière périodique, l’Université avait jusqu’au 31 décembre 2010 pour effectuer l’évaluation des membres des deux unités et en afficher les résultats, ce qui n’a toujours pas été fait à ce jour.

Dans sa décision rendue le 16 septembre dernier, la Commission déclare que la plainte du SERUM est pleinement fondée. À cet effet, elle intime l’Université de Montréal à se conformer aux exigences de la Loi dans les 90 jours suivant la réception de la décision, soit le 14 décembre2011.

Le SERUM est heureux de la décision de la Commission, mais déplore le fait que l’employeur ne respecte pas les exigences de la Loi. Nous avons l’intention de rester ferme et vigilant concernant ce dossier. L’Équité salariale n’est pas un luxe, mais bien un droit fondamental que nous devons faire respecter.

Dans les semaines et les mois à venir, le comité exécutif du SERUM demande votre collaboration en étant attentif à tout affichage effectué par l’employeur concernant le maintien de l’équité salariale. Si vous en êtes témoin, veuillez s’il vous plaît nous aviser dans les plus brefs délais.

Cordialement,

L’Équipe du SERUM,

Voici les décisions rendues par la Commission:

décision_équité_PSA

Décision PRO équité

[1] Équité salariale: attribuer à des emplois traditionnellement occupés par des femmes unsalaire égal à celui d’emplois traditionnellement occupés par des hommes, mêmesi ces emplois sont différents, pourvu qu’ils soient de même valeur ou de valeur comparable dans l’entreprise.