11 février 2014

Une heure travaillée c’est une heure payée!

Le SERUM a découvert une pratique qui semble prendre de l’ampleur dans les laboratoires de l’Université de Montréal et qui touche directement nos membres.

Certains chercheurs ont proposé (voire obligé?) à leurs employés une rémunération inférieure aux heures travaillées. Il s’agit d’une situation particulièrement préoccupante, car le paiement des heures effectivement travaillées est la base du bon fonctionnement des relations de travail. De plus, le cumul des avantages sociaux chez les personnes concernées (vacances, fonds de pension, etc.) sera directement affecté par cette situation. Aussi, quel serait l’impact d’un accident de travail lors de ces journées non rémunérées? Sera-t-il indemnisé?

Même si certaines de ces ententes ont peut-être été effectuées de bonne foi, nous jugeons qu’il est tout à fait possible que la décision ait été prise sans une connaissance éclairée de ces impacts réels.

Nous vous invitons donc à entrer en contact avec nous si vous êtes touché par une telle situation ou si vous êtes au courant de cette pratique fondamentalement injuste. Car chez nous comme ailleurs, le travail ça se paye!

Solidairement,

L’équipe du SERUM

Voir plus +